Exposition « Réalité – Imaginaire »

Pour la plupart des gens, la réalité et l'imaginaire sont deux univers distincts. Pour d'autres, le monde imaginaire est bien réel. Les Arts peuvent ouvrir une porte entre ces deux mondes et nous transporter d'une réalité à l'autre… L'artiste-photographe Jean-Pierre Tremblay a exploré ces deux mondes paradoxaux en étudiant certains éléments graphiques cachés dans ses propres photographies. Cette recherche l'a conduit à produire l'exposition "RÉALITÉ–IMAGINAIRE".

Chaque œuvre a été créée à partir de la superposition et de la combinaison d'une simple photographie avec l'inverse d'elle-même. Il en résulte une image symétrique étonnante et mystérieuse dévoilant un contenu singulier et inattendu.

image source diapo

"Ce qui est à l'origine de cette démarche et ce qui m'a particulièrement fasciné dès le début, c'est que les images ainsi créées révélaient, la plupart du temps, des visages énigmatiques et chimériques issus d'un monde imaginaire".

Ces visages cachés existent dans la plupart des images symétriques d'une façon plus ou moins évidente. Certaines images révèlent des figures ayant un aspect réaliste facilement reconnaissable. On peut y découvrir un visage humain, une représentation animale, etc. D'autres images symétriques révèlent des figures plus abstraites dont la perception est guidée davantage par notre imagination, par exemple, un gnome, un elfe. Les figures révélées par les images symétriques nous laissent perplexes particulièrement lorsque celles-ci reproduisent fidèlement la physionomie humaine.

image source: JPLT_20060818_150419.NEF

Cette série photographique nous invite à réfléchir sur les raisons qui ont guidé la Nature à choisir la forme symétrique pour modeler la plupart des espèces évoluées. Cela nous amène à nous questionner sur l'origine de la forme humaine et à réfléchir sur les raisons pour lesquelles plusieurs espèces vivantes possèdent une structure symétrique, c'est-à-dire, un côté gauche et un côté droit qui sont le miroir l'un de l'autre.

 

Regardez ici l'entrevue de Radio-Canada


Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 


Archives